Comment le prix d’une assurance auto est calculé ?

0 No tags Permalink

Une voiture qui roule doit obligatoirement disposer d’une garantie d’assurance. Il peut s’agir au minimum de l’assurance responsabilité civile. En effet, une voiture qui roule sans assurance risque une peine d’amende, en plus de diverses sanctions, peu importe le profil du conducteur (jeunes conducteurs ou conducteurs avisés, ou non propriétaire du véhicule). Ainsi, il convient de trouver une bonne assurance pour profiter d’une couverture efficace et modique. Cependant, force est de constater que les prix d’assurance auto ne sont pas les mêmes pour chaque compagnie d’assurance, et de même, à chaque profil de souscripteur sa prime à payer. Il est donc lieu de se demander, comment le prix d’une assurance auto est-il calculé ?

Les critères prises en compte par l’assureur qui peuvent impacter sur le prix d’assurance

L’assurance auto prend en compte de plusieurs paramètres pour l’établissement du prix de l’assurance. Parmi ces critères, on peut éventuellement mentionner :

  • Le profil de l’assuré : S’il s’avère que vous êtes déjà un conducteur aguerri, l’assurance peut vous accorder un traitement de faveur. Cependant, si vous venez d’obtenir votre permis de conduire, il vous serait difficile de négocier un prix bas pour votre assurance auto. D’ailleurs, les assurances appliquent, de façon légale, une majoration de prime pour les jeunes conducteurs.

Par ailleurs, si vous êtes déjà expérimenté dans la conduite mais que vous avez déjà eu des pénalités, et de pertes de points sur votre permis de conduire, votre comportement à la conduite impacte également beaucoup le prix de votre assurance.

  • L’état du véhicule : lorsque vous souhaitez assurer votre véhicule, veillez avant tout à ce que votre engin soit en bon état. En effet, l’assurance juge aussi la qualité et la performance de votre voiture. Et en fonction de cela, elle peut définir un prix élevé ou non.

La cotisation de référence

Afin de facilité le calcul du prix de l’assurance auto, l’assureur applique ce qu’on appelle une cotisation de référence. Il s’agit notamment d’un barème sur lequel l’assureur se base pour définir la prime à payer pour assurer votre véhicule. Ce barème dépend des différents points qui suivent :

La performance du véhicule : si vous avez un véhicule haut de gamme, l’assurance vous reviendra naturellement plus chère. En effet, en cas de sinistre, les réparations s’avèreraient plus coûteuses. Mais d’un côté, vous aurez également du mal à assurer votre véhicule mal entretenu. En effet, les risques d’accidents étant élevés, l’assureur peut vous facturer une prime majorée.

L’usage de votre véhicule : il est également important de noter l’usage de votre véhicule lorsque vous comptiez le garantir. Si vous l’utilisez à titre professionnel, l’assurance vous reviendra plus chère qu’une utilisation personnelle.

Votre quartier : l’assurance se renseignera également sur votre quartier, ainsi que la zone géographique où vous serez susceptibles de circuler fréquemment. Ainsi, selon votre zone, vous aurez à payer plus ou moins votre assurance.

L’âge et le sexe du conducteur : cela paraît discriminatoire, mais l’âge et le sexe du conducteur entre en compte dans l’établissement du prix d’assurance.

Le malus-bonus

Vous êtes sur le point de souscrire à un nouveau contrat d’assurance auto parce que votre ancien contrat a pris fin, ou a été résilié. Vous êtes dans l’obligation de fournir à votre nouvel assureur un relevé d’informations. Dans ce relevé, l’assureur peut y retrouver des renseignements sur vos actes de conduites durant les 5 années précédentes. Votre coefficient bonus-malus y sera également indiqué.

Le prime de votre assurance auto dépendra alors de ce coefficient-là. Si vous avez eu un bon comportement à la conduite, vous pourriez bénéficier d’une prime minorée.

some image

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *